Clube Lyme et MVT

Imaging glial activation in patients with post-treatment Lyme disease symptoms: a pilot study using [11C]DPA-713 PET

Anomalies mises en évidence chez les patients ayant un "syndrome post Lyme" : inflammation dans le cerveau. Enfin une mise en évidence d'anomalies objectives. L'inflammation pourrait être liée à la présence de Borrelia persistantes, ce que l'article ne dit pas. https://www.recherchebiotique.com/2018/12/limagerie-cerebrale-montre-une.html L’imagerie cérébrale montre une activation de la substance blanche chez les patients présentant des symptômes post-traitement de la maladie de Lyme (PTLDS). La physiopathologie du syndrome post-traitement de la maladie de Lyme (PTLDS) peut être liée à une immunité excessive, incluant une activité aberrante des cellules immunitaires résidentes du cerveau, la microglie. Nous avons utilisé ici la tomographie à émission de positons avec un radio-traceur de nouvelle génération, pour quantifier un marqueur d’activation* de la microglie ou des astrocytes, dans le cerveau de patients présentant une PTLDS, de toutes durées et comparés à des témoins sains. Les données de huit régions du cerveau ont montré des signaux plus importants pour l’ensemble des 12 patients analysés, par rapport aux témoins en bonne santé. La tomographie à émission de positons est un outil prometteur pour étudier l’activation de la glie cérébrale dans les patients avec PTLDS et son lien avec les symptômes cognitifs.





Cas 24 : SPPT avec probable babésiose

Elément précédent

Cas 24 : SPPT avec probable babésiose
Cas 25 : SPPT avec début de paralysie des doigts

Elément Suivant

Cas 25 : SPPT avec début de paralysie des doigts

À propos de l'auteur

Author

COUGHLIN JM